Theatrhythm Final Fantasy - Le test
1378102740-theatrhythm

Theatrhythm Final Fantasy - Le test

Sorti depuis le 6 juillet 2012 en Europe sur Nintendo 3DS, THEATRHYTHM FINAL FANTASY nous replonge dans notre enfance à travers plusieurs mélodies. Comme pour Dissidia – Final Fantasy, ce jeu est un mélange des Final Fantasy sortis jusqu’à présent, le tout rythmé par des musiques. Disposant de caractéristiques provenant des RPG, ce jeu n’en reste pas moins un jeu musical qui vous demandera beaucoup de concentration. Laissez-vous emporter par l’univers des Final Fantasy ! Square Enix a-t-il fait un bon choix en sortant ce type de jeux sur Nintendo 3DS ? Le verdict vous est donné ci-dessous.

Rappelez-vous du temps où Dissidia – Final Fantasy et Dissidia 012[duodecim] Final Fantasy sont sortis, les fans étaient ravis de pouvoir contrôler de nouveaux les protagnistes des Final Fantasy. Cette fois-ci, l’éditeur Square Enix a décidé de rendre hommage une nouvelle fois à sa série fétiche, après 25 ans de Final Fantasy, sur Nintendo 3DS avec un nouveau style de jeu. Nobuo Uematsu, très connu chez Square Enix pour ses talents dans le monde musical, peut être honoré de voir quelques unes de ses musiques incorporées dans un seul et unique jeu. Prêt à partir dans une aventure rythmée ?

Theatrhythm Final Fantasy - Logo

Mise en place de la cartouche de THEATRHYTHM FINAL FANTASY dans la Nintendo 3DS, allumage de la console, lancement du jeu. Nous voici dans le monde des Final Fantasy. L’histoire du jeu commence alors que le Cristal de la Mélodie menace de disparaître. Quatre héros devront partir à l’aventure pour rechercher la musique qui harmonisera le monde. Voila, vous vous doutez, l’histoire n’est pas le point fort du jeu et pour être honnête, ce n’est pas dramatique puisque ce n’est pas le but recherché.

Plongez dans l’univers de Theatrhythm Final Fantasy

Le jeu dispose d’un menu plutôt sobre avec au choix les modes « Music Play« , « StreetPass » et « Museum« . Ah oui, c’est vrai, premier point négatif, le jeu est en anglais. Même si la langue est secondaire dans ce jeu, certains joueurs seront certainement déçus de ne pas le voir en français. Comme vous vous en doutez, le mode « Music Play » est entre guillemets le mode principal, celui-ci vous permet de vous essayez aux musiques des Final Fantasy. Cette partie se divise en 3 modes de difficulté : « Series« , « Challenge » et « Chaos Shrine« . Vous débuterez le jeu avec « Series », qui vous permettra de tater le jeu avec des musiques normales. Libre choix à vous de commencer avec le Final Fantasy que vous souhaitez. Ainsi, il vous est possible de faire Final Fantasy VI, puis Final Fantasy IX, ensuite Final Fantasy II, et ainsi de suite. La liberté est présente. Chaque univers est décomposé en 5 musiques : le prélude, le thème principal, une musique romantique, un combat et un épilogue. Lors d’une musique ou d’un combat, le jeu vous demandera de la concentration surtout en mode « Challenge » ou pire, « Chaos Shrine« . Une fois la musique lancée, une série de cercle de différentes couleurs apparaît. Ceux de couleur rouge vous demanderont une simple pression avec le stylet, les cercles de couleur verte vous demanderont de respecter un chemin particulier, et les jaunes de glisser votre stylet dans un sens particulier. Si par mégarde, vous ratez un cercle, votre joueur meurt. Sachez que votre équipe est composée de 4 personnages à choisir dès le début de la partie. Une fois le niveau terminé, le résultat s’affiche et un coffre peut vous être offert selon vos performances. Si vous réussissez le niveau sans erreur, vous aurez droit à la fameuse « Perfect Chain!« . Au niveau des rang, le S est le plus fort. Vos points sont compatibilisés et vous gagnez des points d’expérience. Pour les combats, si vous gérez bien, il vous sera possible de faire apparaître une invocation telle que Ifrit. Vous la contrôlerez pendant un laps de temps assez court. En cours de niveau, vous passerez aussi en mode Chocobo, le niveau sera ainsi accéléré pendant quelques secondes. Square Enix a vraiment essayé de mettre tous les paramètres des Final Fantasy dans ce jeu, et c’est réussi !

Les défis sont de la partie !

Comme indiqué précédemment, si vous souhaitez vous lancer des défis, les modes « Challenge » et « Chaos Shrine » sont fait pour vous ! Les musiques vous demanderont de la concentration et du doigté. Vous rentrez dans la cour des grands ! Vous pourrez ainsi passer de nombreuses heures à vous prendre la tête à essayer de faire des « Perfect Chain!« , histoire de débloquer le jeu à 100%. THEATRHYTHM FINAL FANTASY vous demandera de la rigueur pour débloquer les 16 personnages cachés et les 12 musiques supplémentaires. Le musée quand à lui, est composé de cartes, musiques et cinématiques à compléter. Si vraiment vous ne vous en sortez pas, faites une pause avec le « Music Player » dans lequel vous pouvez écouter les musiques sans effort.

Theatrhythm Final Fantasy Artwork

Theatrhythm Final Fantasy, au final, ça donne quoi ?

Pour conclure, Square Enix a pris le risque de sortir un jeu original et a réussi avec brio son épreuve ! Disposant d’un côté RPG non négligeable géré à la perfection, Theatrhythm Final Fantasy nous plonge dans un jeu faisant honneur à la série Final Fantasy, le tout rythmé par de sublimes mélodies. L’univers kawaï du jeu attirera tout type de personne, du plus jeune au plus agé, même ceux ne connaissant pas vraiment les Final Fantasy. Si le jeu subit un succès à la hauteur de nos attentes, peut-être aurons-nous droit à une suite ? L’avenir nous le dira, en attendant, à vos stylets !

LES PLUS

  • Tous les Final Fantasy dans un jeu.
  • Le côté RPG n’est pas mis de côté.
  • Le design SD du jeu.
  • La durée de vie impressionnante
LES MOINS

  • Les DLC a prix exorbitant…
  • Assez répetitif
  • En anglais…

Hum... cette page est intéressante, je la partage !

Laisser un commentaire

© 2010-2014 Square Enix Ocean. Design By Squallou