Test

  1. Home
  2. Final Fantasy VIII
  3. Test
0
 

L’aventure commence par une magnifique cinématique avec en fond musical Liberati Fatali. Dans cette intro nous voyons une jeune femme dans un champs de fleur et qui visiblement attend quelqu’un. Dans la deuxième partie, le ton change radicalement, on voit deux protagonistes s’affronter avec une Gunblade, l’un des protagonistes assène un coup violent à l’autre et saigne sur le coup, ses yeux l’ont échappé belle. La cinématique s’arrête la.

1 : Les Graphismes

Ce qui frappent le joueur dès le début du jeu, ce sont bien les graphismes, ils ont beaucoup évolué depuis l’opus précédent où les graphismes était en SD (Super Deformed). Le jeu est bien plus réaliste, les cinématiques sont d’une beauté sublime, en bref cet opus ne déroge pas à la règle concernant la beauté des graphismes.

note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_3

2 : La Jouabilité

En ce qui concerne la jouabilité, c’est assez facile à prendre en main, ce qui change complètement c’est les combats, par exemple dans les opus précédents, vous utilisiez vos magies en dépensant des M.P. mais dans cet opus, les magies se volent au adversaire, donc plus vous volez plus vous avez de magies, mais vous pourrez rien utiliser si vous n’associez pas vos G-Forces (Guardian Forces). Vous n’aurez que la commande “Attaquer”, avouez que c’est un peu léger. Vous pourrez aussi associer vos magies à vos stats, exemple : Associez 100 ultima à vos H.P. et ils augmenteront considérablement, mais si vous les utilisez vos H.P. baisseront.

note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_3

3 : Le Scénario

L’histoire de Final Fantasy VIII se déroule sur le continent de Galbadia, mais vous parcourrez aussi Dollet, Balamb, Timber etc. Le jeu met en scène un jeune garçon Squall Leonheart, un étudiant de la BGU (Balamb Garden University) qui va faire partie d’un escadron militaire, le SEED. Il sera emporté malgré lui dans un conflit dépassant les limites de l’imagination ; il devra arrêter une sorcière aux pouvoirs terrifiants, à un rival acharné, mais rien ne sera aussi fort que sa rencontre avec la fougueuse Linoa Heartilly.

note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_3

4 : La Durée de Vie

La quête principale vous prendra 30 à 40 heures mais si vous faites les quêtes annexes vous en aurez pour 60 heures, encore plus si vous faîtes la grosse quête annexe du Triple Triad car affronter tous les joueurs vous prendra un temps fou. Vous avez aussi des G-Force cachées à trouver ainsi qu’une multitude de Boss Cachés, en bref FF8 vous prendra pas mal de temps.

note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_3

5 : La Bande Son

Nobuo Uematsu a fais du bon boulot avec la Bande son, elle est excellente. Eyes On Me est une chanson très touchante, Fithos Winosec aussi, en bref, il a bien travaillé ^^. C’est une super bande son.

note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_2

6 : La Difficulté : 15/20

FFVIII n’est pas du tout l’opus le plus dur de la saga. Bien sûr certains boss vont vous donner du fil à retordre mais rien de bien méchant. Seul le boss de fin est très chiant à battre, ainsi que pour les boss cachés mais c’est connu.

Voici en gros pour ce 8ème opus de la saga, bien sur beaucoup de fans ne l’aiment pas sous prétexte que c’est une histoire à l’eau de rose, mais il faut voir plus loin que le bout de son nez avant de juger… Ce Final Fantasy est excellent, l’histoire est prenante, les persos sont charismatiques, il y a de l’humour ! Bref un excellent FF en somme.

note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_1 note_mini_2

Note Générale

note_5-2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *